L’Histoire de La Compagnie de Sufokia

SUFOKIA – Année 643 de l’Âge des Dofus.
*Vous voyez un très grand bâtiment de pierre. Ce dernier semble être immergé dans ses sous-sols. Quelques plantes sont accrochées dans les interstices des pierres. Sur la devanture, vous lisez :

« La Compagnie de Sufokia, mère de savoir & de culture. »

Il semblerait qu’autre chose ai été écrit en plus auparavant, puis effacé, ce qui vous empêche de pouvoir le lire correctement.

Vous rentrez par la porte principale, en bois. Elle est grande ouverte. À l’intérieur, un immense hall très éclairé. Étrangement, il y a peu de monde, peut-être une quinzaine de personnes. Vous n’attirez pas réellement l’attention de quiconque, La Compagnie de Sufokia a l’habitude de recevoir beaucoup de personnes en tous genres, simples voyageurs ou membres, tout le monde est bienvenue, à condition de bien se tenir. Il y a des étagères, remplies de livres, de haut en bas, sur les quatre murs qui composent la pièce. Vous vous rendez dans une petite succursale à votre gauche, discrètement, sans vous faire voir. La porte n’est pas fermée à clef. Vous entrez, sans toutefois refermer la porte derrière vous. Cette pièce déborde également d’ouvrages et, vous décidez de prendre celui posé sur la petite table. Sur sa couverture, il est écrit :


Vous commencez à lire son contenu …*
Narratrice ; Earwa a écrit :

Mes chalutations, lectrice ou lecteur de ces lignes. As-tu déjà entendu parler de la famille Fuchsia ? Oui, bien-sûr.
Tout le monde connait Sangius, malgré que, personne ne sache qui il est réellement. Si tu as ouvert ce manuscrit, tu
dois t’attendre à ce que je parle de sa guilde, non ? La Compagnie de Sufokia … oui … c’est bien elle … cette entité,
va bien au-delà d’un simple rassemblement de personnes, d’amis, ou de membres d’une famille … oui … c’est avant
toutes choses, un savant mélange d’idées, d’originalité, de rigueur, d’amusement, de savoir, de passion, de
sentiments, de rêves et, bien d’autres encore, sois en certain. À toi, qui parcours ces lignes, sache que tout
l’onirisme qui va suivre, n’est pas une brume de divagation de ma part, non … C’est simplement, une histoire,
l’histoire d’un prélude, le prélude d’un nouveau monde, oui. Installe-toi à ton aise et, laisse-toi bercer par ce récit.

– – – – – –
ACTE I
Année trois-cent-trente-et-une (331) ; Âge des Dofus.
Sangius Ether Fuchsia, de son nom complet, ainsi que sa femme Cattleya Ilith Fuchsia créèrent, La Compagnie de
Sufokia. L’objectif premier, de cette dernière, n’était pas caché, contrairement à ce que certaines rumeurs se
plaisaient à laisser entendre. Non, il était bien su de toutes & tous. La première des choses, donc, était de réunir, les
meilleures personnes dans leurs domaines. Faire en sorte que l’entité, La Compagnie de Sufokia, soit baignée dans le
savoir.
Certes, un point d’honneur a été mis à la convivialité, l’entraide & la bonne humeur. Mais notre couple, souhaitait
principalement en faire un lieu de culture très pointu, afin de déceler & percer, le moindre mystère du Monde des
Douze.

Année trois-cent-trente-trois (333) ; Âge des Dofus.
Seulement deux ans ont passé. Malgré cela, la guilde était déjà devenue une institution, incontournable, à qui
souhaitait apprendre & découvrir. De ce fait, sa population ne cessait de grandir, jusqu’à atteindre plusieurs
centaines de membres. Les ennemis aussi étaient au rendez-vous, mais je passerai cela sous silence, n’étant que peu
intéressant.

Année trois-cent-quarante (340) ; Âge des Dofus.
Après plus de dix années d’existence. Sa renommée n’était plus à faire. Connue de toutes & tous, La Compagnie de
Sufokia jouissait d’une aura positive à son encontre. Toutefois, cela n’était toujours pas suffisant, à Sangius &
Cattleya, pour atteindre leur objectif.

Année trois-cent-cinquante-deux (352) ; Âge des Dofus.
Sangius Ether Fuchsia et, Cattleya Ilith Fuchsia, disparurent, sans laisser aucune trace. Le souvenir même qu’ils
aient vécu était flou. Ce qu’il s’est passé cette année ? Peu le savent et, nul ne doit chercher à connaître. La guilde,
toutefois, demeura bien. Mayjâh, leur fille aînée en prit la direction, à l’âge de 21 ans.

ACTE II
Année quatre-cent-vingt (420) ; Âge des Dofus.
À la mort de son père Ignis, Iki reprit la guilde, à l’âge de 48 ans.

Année quatre-cent-cinquante-et-une (451) ; Âge des Dofus.
À la mort de son père Iki, Omamori reprit la guilde, à l’âge de 49 ans.

Année quatre-cent-soixante-treize (473) ; Âge des Dofus.
À la mort de sa soeur Omamori, Sora reprit la guilde, à l’âge de 64 ans.
ACTE III
Année quatre-cent-soixante-quinze (475) ; Âge des Dofus.
Sora, légua à sa fille Arame la guilde, elle avait 47 ans, lui 66. C’était la première fois que la guilde changeait de dirigeant, alors que celui en place n’était ni mort, ni disparu.

Année quatre-cent-soixante-seize (476) ; Âge des Dofus.
Arame créa une seconde guilde, L’Arche de Sufokia. Cette dernière se perfectionna dans l’art d’enseigner le savoir, que La Compagnie de Sufokia, avait su sauvegarder jusqu’à maintenant.

Année quatre-cent-quatre-vingt-dix-sept (497) ; Âge des Dofus.
À la mort de sa mère Amare, Miho hérita des deux guildes, à l’âge de 32 ans.

ACTE IV
Année cinq-cent-quarante-sept (547) ; Âge des Dofus.
À la mort de sa mère Miho, Ginta hérita des deux guildes, à l’âge de 46 ans.

Année cinq-cent-cinquante-huit (558) ; Âge des Dofus.
Ginta créa une troisième guilde, Le Reich de Sufokia. Cette dernière se spécialisa dans le service de mercenariat, en particulier l’aide au passage de donjon, ainsi que la gestion d’événements à travers Le Monde des Douze.

Année cinq-cent-soixante-et-une (561) ; Âge des Dofus.
À la mort de son père Ginta, Kyu hérita des trois guildes, à l’âge de 16ans. Il fut le plus jeune dirigeant des guildes, le premier à en être à la tête avant 20 ans. Il nomma son oncle Jin, meneur de L’Arche de Sufokia, ainsi que de Le Reich de Sufokia, ce dernier avait 49 ans.

Année cinq-cent-soixante-dix-sept (577) ; Âge des Dofus.
À la mort de son oncle Jin, Kyu reprit la direction des deux guildes que celui-ci gérait jusqu’alors.

Année six-cent-vingt-trois (623) ; Âge des Dofus.
À la mort de son père Kyu, Aika hérita des trois guildes, à l’âge de 23 ans. Elle nomma sa soeur Asuna en tant que dirigeante de L’Arche de Sufokia et, lui laissa le choix de décider de qui s’occuperait de Le Reich de Sufokia. Asuna désigna sa meilleure (et seule ?) amie, Shinobu Hitagi. Aika garda donc sous sa tutelle, La Compagnie de Sufokia.

ACTE V
Année six-cent-quarante-et-une (641) ; Âge des Dofus.
Une grande guerre éclata entre L’Empire de Sufokia, face à une coalition composée de Riz of Cacaos, Face Ina-Cion, Effet Fait & La Mage Esthique. Le conflit dura un mois et entraina de très lourdes pertes dans chaque camp. L’Arche de Sufokia & Le Reich de Sufokia furent dissoutes suite à cela et, tous les efforts furent mis à garder correctement sur pied La Compagnie de Sufokia. Les pertes sont estimées à 85% du côté de L’Empire de Sufokia et à 70% du côté de la coalition. Malgré cela, La Compagnie de Sufokia a réussi à garder son aura sur « sa » cité.

Année s…
*On vous enlève le manuscrit des mains*


« – Yoloo ! Vous lança la disciple Écaflip, vous ayant pris l’ouvrage des mains. »

*Elle vous prend sous son bras et vous ramène dans le hall*

« – Hey les filles, regardez qui j’ai trouvée, caché dans « la petite pièce ». »

*Les disciples d’Osamodas et de Féca, assises sur la table attenante à la cheminée, regardèrent en votre direction,pendant que l’on vous faisait vous asseoir, sur une chaise en bois d’érable, vraisemblablement. La disciple d’Osamodas se leva et, commença à s’en aller.*

« – Bah ! Tu t’en vas Asuna ? S’enquilla la disciple de Féca.

– Oui, je vous laisse discuter, je vais faire un tour dans la serre.

– D’acc ! On te rejoint après, dit celle vous ayant trouvée une minute plus tôt.

– Bon et qui est cette personne sinon ?

– Je ne sais pas, je l’ai trouvée en train de feuilleter « tu-sais-quoi ». Coucou ! Dit-elle en se retournant vers vous. Je m’appelle Aika Akasha Fuchsia, je dirige actuellement La Compagnie de Sufokia. Voici Shinobu Hitagi, une amie.

– Plop ! Tu peux m’appeler simplement Shino tu sais.

– Yep ! Pareil pour moi, Aika ou même Aka peut suffire. Celle qui vient de partir est ma petite soeur, Asuna Entha Fuchsia, qui est bras-droit de la guilde. Un simple Asu suffira avec elle … enfin … quand tu la connaitras un peu mieux. Sinon qu’est-ce qui t’amène ici ? Il ne me semble pas t’avoir déjà vu auparavant.

– Tu cherches des renseignements ? On connait pas mal de choses ici. N’hésite pas à faire appel à moi.

– Oui, malgré le fait que l’on ne propose plus autant de services maintenant, depuis le conflit que l’on a eu, nous sommes toujours ouvert à enseigner notre savoir accumulé.

– Ou peut-être cette personne souhaite nous rejoindre ? Avec un niveau au moins égal à 180, tu peux venir dans La Compagnie de Sufokia, tenue par Aika, si la découverte du monde & de ses mystères te titilles.

– Exact ! Alors ? Tu as fait ton choix ? »

Esenjin ⚜ San[gigi] Écrit par :

Rédacteur du site. Fondateur de « Camelia Studio » & de « Mag’zine ». Passionné d’arts et de culture. Se pose trop de questions. Membre de la mafia nantaise. Fortement fan de Monogatari Series, ShinsekaiYori & Ghost in the Shell.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire