Mon avis sur BDO

Appréciation générale

Depuis un peu plus de deux semaines je me suis mis à Black Desert Online. Le jeu est vraiment p*tain de beau. La bande son est également propre et immersive. Le jeu semble vraiment très complet, presque trop au début, d’autant plus que le jeu ne nous guide pas. On est très vite dépassé par toutes les possibilités qu’offre le soft. Une fois que l’on arrive à passer cela (soit en ayant beaucoup cherché, soit avec l’aide d’un ami ou des recherche sur le forum officiel) c’est un réel plaisir. Pour l’anecdote, il m’a fallu 30 min pour essayer de trouver comment on subdivisait un lot d’objets, pour finalement apprendre sur le forum que ce n’est pas possible (oui, il y a aussi des trucs étranges).

Pour moi, le gros point noir, et non des moindres, c’est que le jeu est vendu comme étant en français, alors que la traduction (lorsqu’elle n’est pas absente (au milieu d’un dialogue)) est parfois très bateau. On sent que globalement, les mec on juste traduit un fichier Excel, sans contexte, ni rien. La localisation à encore beaucoup de taff. Surtout que la trad ne s’adapte pas à l’interface du jeu, on a donc des mots/expressions qui débordent de leur cadre. Pour un jeu n’étant plus en bêta, c’est plus que moyen.

Sinon le jeu est vraiment prenant, on a envie de tout explorer de fond en comble, tellement c’est beau et soigné. Le gameplay est très dynamique et basé sur des enchainements de combos. Il me rappel d’ailleurs TERA sur de nombreux points. Il n’y a par contre pas de trinité. Globalement c’est un tank (le guerrier), un tank/pseudo-soutient (la valkyrie, ce que je joue) et le reste de dps (7 en tout il me semble), allant de la rôdeuse (archère) au berserker en passant par la magicienne.

L’aspect visuel

Bon, on attaque avec très clairement, LE gros point fort du jeu. Il est littéralement somptueux. Que ce soit la direction artistique, le soucis des détails, la qualité des textures, ou encore les effets d’ombres, de lumières etc., le jeu nous en met plein les mirettes. C’est un régal, les paysages sont saisissants, les personnages impressionnants de part leur réalisme, notamment en ce qui concerne leurs mouvements, très fluides et naturels.

Malgré cette prouesse technique, le jeu tourne particulièrement bien, même sur mon vieux PC qui à 5 ans (i7 2,3Ghz, GeForce GT 650M, 8Go RAM) et avec des paramètres élevés. Cela fait plutôt plaisir, même s’il à tendance à se figer et crash de temps à autres. Par contre, attendez-vous à ce que votre ordinateur chauffe beaucoup.

Mais je pense que le meilleur moyen de vous parler des visuels, c’est encore de vous illustrer cela avec des captures d’écran !

2016-05-15_22661445

2016-05-19_39824256

Alors ? Convaincu ? Si cela ne vous suffit pas, je vous invite à jeter un œil à cet album.

La bande sonore

Là aussi, il y a un beau travail. Pas de musiques tonitruantes, mais plutôt des sons d’ambiance, qui aide à l’immersion dans ce monde. Des choses plutôt discrètes donc, qui s’intègrent particulièrement bien. La simplicité de la B.O. fait sa force. Là aussi, le meilleur moyen de s’en faire une idée, c’est d’écouter.

Le gameplay

Le gameplay en combat, est particulièrement dynamique et nerveux, grâce notamment à l’enchainement consécutif de combos. On se déplace avec ZQSD et le curseur de la souris fait office de caméra. Si vous avez joué à TERA, c’est exactement pareil. Tout comme se dernier, il y a un système d’enchainement, mais qui, en plus d’utiliser la barre d’espace, s’appuie également sur les touches directionnelles (ZQSD), ainsi que A, E et F. Combinés aux clics gauche et droit de la souris, vous obtenez une palette de combinaisons très riche.

L’arbre de compétences, lui aussi bien fourni, met à disposition une pléthore d’actions à votre disposition. Il vous faudra d’ailleurs veiller à bien choisir celles que vous souhaitez améliorer, car, même si à terme, il est possible de tout upgrade, dans un premier temps, il vous faudra faire des choix, quand à l’orientation principal que vous souhaitez pour votre personnage. Ci-dessous, l’arbre de ma Valkyrie.

competences-valky

Les activités & spécificités

Sur BDO, il vous sera possible de faire bien ce qui vous semble. Les activités sont diverses et ne manque pas. Pour les amoureux du JcJ, il y a de quoi faire, entre les arènes, les agressions sauvages et le GvG/conquête de territoires.  Par ailleurs, en plus des habituelles quêtes ou chasse aux monstres, il est possible de s’adonner à la récolte, la transformation, la cuisine, l’alchimie, la pêche, la chasse ou encore le commerce, sans oublier l’entrainement (élevage). En effet, se voulait réaliste, il n’y a pas de téléportation dans ce jeu. Pour se rendre à un point B, depuis un point A, il vous faudra, soit utiliser vos gambettes, soit un cheval. Et ce dernier ne s’obtient pas en claquant des doigts. Non. Il vous faudra d’abord en trouver un à l’état sauvage, puis le capturer (via un mini-jeu), puis l’enregistrer à un palefrenier.

Les chevaux sont classé en différents groupes (tiers) et possèdent des compétences et caractéristiques propres, ainsi qu’un équipement dédié. Il sera possible de leur faire gagner des niveaux, ainsi que se reproduire, afin d’en avoir un nouveau, qui avec un peu de chance, sera d’un groupe plus élevé (et aura donc de meilleurs statistiques).

Et le jeu fourmille de détails. Entre l’inventaire qui est limité en place et en poids, le sprint qui dépend de votre souffle, la vitesse de déplacement qui change suivant le type de terrain, votre arme qui fait moins de dégâts par temps de pluie et j’en passe, c’est un réel plaisir de voir l’importance apportée à des choses pouvant sembler anodines.

Conclusion

Ce bref article est très loin de traiter de tout ce qu’il y a dans Black Desert Online, j’espère cependant qu’il vous aura permis de vous faire une idée dessus. En ce qui concerne les tarifs, le jeu coûte 30€ à l’achat (ou 50€ suivant la pack choisi) et c’est tout ! Ni extensions ou abonnement à racheter derrière. Autant vous dire que c’est offert. Daum se fait son beurre grâce à une boutique, principalement cosmétique. Les prix dans cette dernière en revanche, ne sont pas vraiment donné (29€ le skin complet d’un personnage, 20€ celui d’un cheval, 9-11€ l’animal de compagnie ou encore 1,20€ la boîte de 3 colorants (aléatoires), par exemple). Cependant, le CS ne donne aucun réel avantage, comme des armes avec des statistiques importantes, il y a bien quelques trucs pratiques, comme des places d’inventaire en plus, mais elles sont restreintes en quantité.

Voilà, sur ce, je serais ravi de vous retrouver en jeu si l’article vous a convaincu ! Je joue sur Jordine (principalement Serendia J2), alors n’hésitez pas à ajouter Esenjin Asakha à vos amis. Et s’il y a des joueurs qui passent par ici, faites-nous part de votre ressenti quant à ce jeu en commentaire, bises !

Esenjin ⚜ San[gigi] Écrit par :

Rédacteur du site. Fondateur de « Camelia Studio » & de « Mag’zine ». Passionné d’arts et de culture. Se pose trop de questions. Membre de la mafia nantaise. Fortement fan de Monogatari Series, ShinsekaiYori & Ghost in the Shell.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire